logo bplast menuiseries
Créateur de confort
Retour au site Conseiller - Fabricant - Poseur
photo article conseil

Zoom sur… la fenêtre double vitrage

24 novembre 2021

La réputation de la fenêtre double vitrage n’est plus à faire. Économique et écologique, elle permet de réduire instantanément les déperditions de chaleur, la surconsommation de chauffage et la sensation de froid.

Facile et rapide à poser, la fenêtre double vitrage peut faire économiser jusqu’à 15 % en énergie. La fenêtre double vitrage joue son rôle à la perfection pour protéger votre habitation et éviter d’avoir un logement considéré comme une “passoire thermique”. Désormais indispensable dans la lutte contre le réchauffement climatique, la fenêtre double vitrage a tout pour plaire. Si vous voulez tout savoir sur cette fenêtre, suivez le guide.

Qu’est-ce que le double vitrage ?

Anatomie d’une fenêtre double vitrage

La fenêtre double vitrage est composée de deux feuilles de verre d’une épaisseur minimale de 4 millimètres. En outre, elles sont séparées par un espace étanche, composé d’air ou de gaz inerte déshydraté (argon ou krypton).

Isolant, cet espace permet de freiner l’accumulation et la diffusion de la chaleur. Ce système simple et performant limite fortement les déperditions thermiques. Le dessiccatif introduit entre les deux morceaux de verre assure l’étanchéité, absorbe la vapeur d’eau et assèche le gaz enfermé lors de sa mise en place en usine. C’est le gaz contenu et l’épaisseur des verres qui renforcent l’isolation thermique et acoustique.

Bois, PVC ou aluminium, le double vitrage s’adapte sur tous les supports. Ainsi, sa longévité est fonction de son dessiccatif et de son étanchéité. Une fenêtre en PVC a une durée de vie moyenne comprise entre 15 et 35 ans. Pour une fenêtre en aluminium, sa longévité est quasi similaire à quelques années près en moins.

Durée de vie d’un double vitrage

La durée de vie d’une fenêtre double vitrage est fonction du dessiccatif et du bon fonctionnement des barrières d’étanchéité.

Trois valeurs en millimètres sont données quand vous achetez une fenêtre. La composition des doubles vitrages est composée de trois chiffres (en mm). Elles correspondent à l’épaisseur du verre extérieur, à l’épaisseur de l’espaceur et à l’épaisseur de la vitre intérieure. Par exemple, une fenêtre “4/12/4” veut dire 4 mm d’épaisseur de la feuille de verre extérieure, 12 mm d’épaisseur pour l’espaceur et 4 mm pour l’épaisseur de la feuille de verre intérieure.

Les vitrages les plus utilisés en France sont les 4/12/4 et les 4/16/4.

Également sachez que l’épaisseur totale du double vitrage est obtenue en additionnant les trois chiffres. Elle est comprise, le plus souvent, entre 20 et 24 millimètres.

Tout savoir sur le double vitrage

Une fenêtre originaire des USA

Aujourd’hui, la renommée des fenêtres double vitrage est incontestable. Cette fenêtre s’impose comme une évidence dans les travaux de rénovation et les constructions neuves.

Isolante thermiquement et acoustiquement, elle a détrôné le simple vitrage depuis des décennies.

Accessible à tous, bénéficiant d’aides de la part du gouvernement français, ses origines remontent à la fin du dix-neuvième siècle aux États-Unis.

C’est en 1865 que la fenêtre double vitrage est lancée industriellement par l’américain Thomas Stetson. Industriel new-yorkais, celui-ci dépose un brevet après avoir créé une fenêtre en “verre isolée”. Appelée “insulated glass”, celle-ci dispose de qualités thermiques et phoniques supérieures au simple vitrage. La fenêtre double vitrage est née. Au départ chère, elle s’est démocratisée et a vu ses prix baisser.

Désormais largement abordable, ses qualités en font un choix de première catégorie. Sur-classant définitivement les fenêtres simple vitrage.

Quel est le tarif d’une fenêtre double vitrage ?

À partir de 150 euros jusqu’à plus de 2000 euros, le prix des fenêtres double vitrage dépend de plusieurs paramètres :
– Leur support : bois, aluminium ou PVC
– La présence de gaz ou d’air dans la lame
– Le type de vitrage (épaisseur du verre)
– La qualité de la menuiserie et du type d’ouverture

En moyenne, les prix que vous pouvez trouver sur le marché oscillent entre 150 € et 2000 € pour des fenêtres en aluminium, entre 500 € et 1 200 € pour des fenêtres en bois et varient de 400 € à 800 € pour des fenêtres en PVC. Ces prix sont pour des fenêtres standards. Il va de soi que les fenêtres sur-mesure ou les larges baies vitrées sont plus onéreuses.

Sachez que le double vitrage à gaz est le plus performant en termes d’isolation après le triple vitrage. Le double vitrage à isolation renforcée (VIR) est quant à lui deux à trois fois plus isolant que le double vitrage traditionnel.
Le double vitrage standard ou traditionnel 4/16/4 “emprisonne” de l’air déshumidifié. Enfin, le double vitrage à isolation thermique renforcée renferme un gaz neutre composé d’argon ou de krypton. À B’Plast, nous vous faisons profiter de fenêtres double vitrage qui contiennent le gaz argon.

Quelles aides de l’État pour l’installation d’un double vitrage ?

L’installation d’un double vitrage dans le cadre d’une rénovation donne droit à des aides financières. Quatre aides de l’État sont disponibles. Il suffit de faire des démarches sur le site du gouvernement ou de contacter l’ANAH pour vous faire aider. Voici les principaux dispositifs mis en place pour une rénovation durable des logements :

– L’éco prêt à taux zéro
– Le taux de TVA à 5.5 %
– La prime énergie
– La prim’rénov
– Les subventions de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat).

Si vous avez un projet de construction, renseignez-vous auprès de l’ANIL, l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement. N’hésitez pas à vous rendre sur le site du gouvernement pour savoir s’il existe des aides locales ou spécifiques en fonction de votre projet. Sachez aussi que toute pose ou modification de fenêtre doit être soumise à une déclaration préalable de travaux.

En outre, si vous souhaitez en apprendre plus sur les différentes aides, nous vous avons préparé un dossier traitant de ce sujet.

Fenêtre à double vitrage : des avantages thermiques et acoustiques indéniables

Les fenêtres à double vitrage ont bâti leur réputation sur leurs qualités isolantes. Pour connaître précisément leurs performances, il suffit de regarder le coefficient Uw. Celui-ci indique la qualité de l’isolation thermique. Plus le coefficient a un indice Uw faible, plus l’isolation de vos fenêtres est optimale. Pour information, un simple vitrage a un indice Uw de 5 en moyenne, un double vitrage, un indice de 3 Uw.

Si vous choisissez un double vitrage, votre isolation sera renforcée de plus de 50 % qu’un vitrage traditionnel. Des fenêtres bien isolées offrent une réduction importante de votre facture énergétique et améliorent votre confort d’habitation.

Pour une isolation acoustique normale, le double vitrage classique, c’est-à-dire avec 2 verres de 4 mm est suffisant. En revanche, si votre environnement est bruyant, optez pour un double vitrage asymétrique. Celui-ci limite la propagation des ondes sonores. Par exemple, les vitrages 4/14/10 ou 8/12/44,2 offrent une isolation acoustique renforcée. Le bruit est réduit grâce à l’épaisseur de la vitre extérieure.

Double vitrage : que des avantages !

En plus de ses qualités acoustiques et thermiques, le double vitrage, c’est aussi :

  • Une sécurité renforcée contre les effractions. Le double vitrage est plus résistant qu’une fenêtre simple vitrage. Le vitrage feuilleté répondant à la norme EN 356 retarde l’effraction et l’intrusion des cambrioleurs grâce à la superposition de films PVB (plastique en polybutyral de vinyle)
  • La fin de la condensation sur les vitres et la réduction de l’apparition de moisissures et de champignons sur les bords intérieurs des fenêtres
  • Une diminution des nuisances sonores de 20 à 50 dB si vous optez pour des verres asymétriques
  • Un meilleur confort thermique été comme hiver.

Loi énergie-climat : le double vitrage bientôt obligatoire ?

Depuis la loi énergie climat adoptée le 26 septembre 2019, les logements, à la location ou à la vente, doivent être de plus en plus performants énergiquement. Les logements dits énergivores sont la cible du gouvernement et sont de plus en plus pénalisés.

À partir du 1er janvier 2022, les biens à la vente ou à la location devront figurer leurs dépenses théoriques d’énergie (ou DPE).

En 2028, les travaux de rénovation seront obligatoires pour les propriétaires dont le logement est classé à la lettre E du DPE. Les chiffres F et G seront interdits à la vente et à la location. Il va sans dire que le double vitrage ou le triple vitrage vont devenir les vitres les plus posées. Le simple vitrage quant à lui va donc petit à petit complètement disparaître.

Face à l’urgence écologique et climatique pour atteindre la neutralité carbone en 2050, les bailleurs ne sont pas dans l’obligation de poser du double vitrage pour le moment. Les logements en France doivent seulement répondre à des critères de performances énergétiques minimales.

Les fenêtres double vitrage ont, depuis leur apparition, beaucoup évolué. Performantes, moins chères depuis leur démocratisation, elles offrent toutes les conditions pour offrir un confort thermique et acoustique optimal.

Disposant d’un sérieux coup de pouce de l’État, leur installation est favorisée, voire incitée pour répondre partiellement aux problèmes du réchauffement climatique. Avec l’arrivée sur le marché des fenêtres double vitrage connectées, ces fenêtres s’inscrivent dans un futur proche où la recherche du confort intérieur est de plus en plus poussée. Le marché des fenêtres double vitrage a encore de beaux jours en perspective.