logo bplast menuiseries
Créateur de confort
Retour au site Conseiller - Fabricant - Poseur
photo article conseil

Pourquoi installons-nous systématiquement une aération de fenêtre PVC ?

11 janvier 2021

Pour les habitations qui n’ont pas de Ventilation Mécanique Contrôlée (ou VMC), ces dernières doivent posséder une aération de fenêtre, dans chacune des pièces. Grâce à ces aérateurs présents sur la menuiserie, l’air provenant de l’extérieur parvient à l’intérieur. Ainsi, cela permet de renouveler l’air, mais aussi d’apporter plus de sécurité et plus de confort.

L’installation nécessaire d’aérateurs pour fenêtres PVC

L’installation d’une aération de fenêtre est essentielle pour l’évacuation de l’air vicié. Cet air peut provenir d’odeurs désagréables émanant de la cuisine, ou encore de la cigarette. Par ailleurs, elle peut aussi être créée en n’ouvrant pas assez régulièrement les fenêtres.

Sa mise en place permet également de limiter les risques de condensation dans une maison ou un appartement. De ce fait, elle réduit considérablement l’humidité qui peut s’installer. Cette humidité pourrait engendrer des moisissures sur les murs, pouvant les détériorer, ainsi que le mobilier, les vêtements, ou même les aliments. Un air qui n’est pas rafraichi par l’absence d’aérateur est aussi plus compliqué à chauffer. Enfin, les acariens ne résisteront pas face à une habitation correctement aérée.

Toutes ces raisons font que la présence d’aérateurs sur nos fenêtres est importante. Mais attention ! Il peut cependant être encrassé par divers éléments provenant de l’extérieur comme intérieur. Notamment la poussière, les insectes, les désodorisants, les vapeurs grasses de la cuisine, la pollution pour les habitations en ville, ou encore le CO2 rejeté par les personnes vivant dans le logement.

Une aération efficace des fenêtres PVC passe donc par son entretien, permettant ainsi un fonctionnement constant. En outre, l’aérateur ne doit pas être bloqué par des débris, de la mousse ou du carton.

À l’heure actuelle, les fenêtres en PVC sont tellement isolantes, qu’elles ne laissent plus passer l’air, contrairement à de vieilles menuiseries en bois, qui malgré elles, laisseraient filtrer l’air par une défaillance des jointures.

À partir de 1982, les aérateurs de fenêtres PVC sont devenus obligatoires lorsque le logement ne dispose pas de VMC.

L’aération d’une fenêtre, règlementée par des normes spécifiques

L’aération d’une fenêtre PVC est tellement primordiale qu’elle en est devenue obligatoire, notamment dans la Qualité de l’Air Intérieur (ou QAI). Il existe diverses règlementations et normes qui prouvent son importance.

Tout a commencé par un décret en 1955 qui impose ce principe d’aération des pièces d’une habitation.

Cela continue ensuite en 1969 avec l’obligation pour les logements neufs de disposer des entrées d’air dans les pièces principales.

Par la suite, les arrêtés du 24 mars 1982 et du 28 octobre 1983 mettent en place des exigences de débits de l’air, avec un minimum prescrit pour la santé des habitants, ainsi que leur sécurité (notamment en cas d’incendie). Les aérations font également l’objet de contrôle lors d’un diagnostic immobilier avant la vente ou la location d’une habitation.

Par ailleurs, il existe aussi des normes concernant les dimensions, devant être standards à tous les constructeurs. Les seuils de débit d’air sont prévus par la norme XP P 50-41. Quant aux normes de dimensionnement, celles-ci dépendent de la nature du matériau. Pour les fenêtres en PVC, les aérateurs doivent être sous forme de fentes de 172 x 12 millimètres et espacées entre elles de 10 millimètres sur le même axe.

Enfin, la norme NF S 31-032.1 concerne l’isolation acoustique par rapport aux bruits provenant de l’extérieur, car les aérateurs peuvent faire les faire entrer (étant donné que c’est une ouverture). La grille d’aération présente dans cette aération doit pouvoir atténuer ces bruits selon des décibels très précis.