logo bplast menuiseries
Créateur de confort
Retour au site Conseiller - Fabricant - Poseur
photo article conseil

5 astuces pour améliorer l’isolation d’une porte d’entrée

20 juin 2021

Lorsque l’isolation de votre porte d’entrée n’est plus en bon état, vous perdez environ 20 % de votre chaleur en hiver. Cela devient très vite alarmant sur votre facture d’électricité. Heureusement, il existe diverses solutions pour remédier à cette augmentation d’énergie au sein de votre habitat. Voici 5 astuces pour améliorer l’isolation de votre porte d’entrée.

L’application d’un joint entre l’ouvrant et le dormant de la porte d’entrée

En effet, selon le type de joint que vous souhaitez installer sur votre porte d’entrée, celui-ci va combler les trous et les espaces entre la porte en elle-même et l’encadrement. Ainsi, le froid extérieur ne traversera plus la porte en hiver. Bien sûr l’inverse se vérifie aussi, la chaleur en été n’entrera pas.

Avant de procéder à l’application d’un joint sur votre porte, il est obligatoire d’enlever les anciens joints. Vous pouvez vous aider d’un cutter. Par ailleurs, les résidus de peinture, de vernis ou encore de colle doivent eux aussi disparaître.

Par la suite avec une éponge, vous devez nettoyer la surface qui accueillera la nouvelle jointure sur votre porte. Plus la zone sera exempte de toute impureté, plus le joint adhèrera et durera dans le temps.

Il existe cinq types de joints qui ont tous leurs caractéristiques propres.

Pour combler un petit espace allant jusqu’à deux millimètres, vous pouvez utiliser un bourrelet en mousse, qui se pose sur le côté de la porte. Fermant ainsi toute aération entre cette dernière et son encadrement.

Pour des percées allant entre un et cinq millimètres, le joint adhésif sera idéal. Ce dernier est fabriqué en polyuréthane. Il est moins cher que les autres joints, mais il est moins durable dans le temps. Il s’applique sur le dormant de la porte d’entrée.

Afin de combler des trous entre un et six millimètres, deux choix s’offrent à vous, ayant les mêmes qualités isolantes et se posant sur le dormant. Le joint adhésif en V (composé de deux faces formant un V) et le joint métallique (qui reste cependant très cher, mais sera le plus durable).

Enfin, concernant les espaces de plus de cinq millimètres, le joint en silicone sera idéal. Il est présenté dans un pistolet et s’applique aussi sur l’encadrement de la porte. Les meilleures solutions restent le joint en silicone et celui en mousse PVC.

L’isolation thermique des bas de porte

Certaines techniques sont relativement efficaces pour isoler le bas de votre porte d’entrée en évitant de perdre de la chaleur. Et donc par effet de ricochet de l’énergie à l’intérieur de votre foyer.

En effet, le « jour », cet espace, se trouvant entre l’ouvrant de la porte et le sol, peut faire entrer le froid dans votre logement. Parfois, l’humidité vient elle aussi s’y infiltrer par la rosée ou lorsque la pluie tombe.

Ici, ce sont trois possibilités qui vont vous permettre de pallier cette difficulté.

Tout d’abord le bourrelet de porte, qui s’installe sous la porte. Il est composé de deux boudins reliés entre eux. De cette manière, l’un se place à l’extérieur de la porte d’entrée, et l’autre à l’intérieur. Cette solution va considérablement réduire la perte de chaleur dans votre habitat. Il se cloue directement sur la porte d’entrée.

Ensuite, vous pouvez installer un bas de porte brosse en nylon, généralement adhésif. Il peut aussi se visser et aura la même capacité d’isolation qu’un bourrelet de porte. Par ailleurs, sachez que vous trouverez aussi des bas de porte pivotant, qui se soulèveront lorsque vous ouvrirez la porte d’entrée.

En outre, vous avez également la possibilité d’installer une bande souple en caoutchouc. Cette dernière vient se fixer sur le bas de la porte à l’aide de clous, de vis ou de colle. Elle ne doit pas cependant gêner l’ouverture, ni la fermeture de votre porte, au risque de ne pas faire son rôle d’isolant.

La solution la plus simple reste naturellement le boudin de porte, qui se place contre le « jour » de la porte d’entrée pour servir de barrage contre le froid. Cependant, son inconvénient majeur réside dans un défaut pouvant devenir contraignant. Chaque fois que vous ouvrirez ou fermerez la porte, ce boudin doit être replacé.

La pose d’un rideau thermique

Afin d’assurer une meilleure isolation de votre porte d’entrée, vous pouvez poser un rideau thermique, qui fera office d’obstacle au courant d’air. C’est également un bon moyen pour atténuer les bruits venant de l’extérieur.

Vous trouverez sur le marché différentes matières, qui ont chacune leur avantage. Vous pouvez choisir le PET, du plastique pétro-sourcé, qui est une matière résistante dans le temps et isole parfaitement du froid. Le PVC qui, en plus d’une isolation thermique, vous apportera une isolation phonique. Le molleton, qui reste un matériau élégant. Ainsi que la laine, une matière naturelle qui isolera efficacement votre logement.

Pour finir, comment prendre les dimensions pour l’installation d’un rideau ? Il suffit de mesurer la distance entre la tringle et le sol, puis ajouter dix centimètres pour la tête du rideau et également vingt centimètres pour l’ourlet.

Isoler les fenêtres de votre porte d’entrée

Avant de procéder à l’isolation des vitraux présents sur votre porte d’entrée, prenez soin de vérifier l’état des joints. Si ces derniers sont abîmés, il sera préférable de les remplacer par des nouveaux joints.

Vous pouvez appliquer des films plastiques qui iront doubler l’isolation de votre vitre. Cette technique est souvent utilisée, car le film est très fin et se colle facilement à la vitre. Il suffit pour ce faire d’un simple sèche-cheveux.

Si vous avez un simple vitrage, nous vous recommandons d’envisager le changement par du double, voire du triple vitrage. Cela va non seulement être intéressant pour l’isolation thermique de votre porte d’entrée, mais aussi l’isolation acoustique.

Le changement de votre porte d’entrée, bien que radicale peut également être une solution adéquate pour pallier une trop grande multitude de problématique.

Ne pas oublier de combler les trous de la serrure et de la boîte aux lettres

Le trou de la serrure peut entraîner une petite perdition de chaleur dans votre habitat. Pour pallier cette problématique vous pouvez très facilement vous procurer un cache-serrure. Il permet ainsi de bloquer rapidement les courants d’air. C’est aussi un bon moyen pour faire face aux tentatives d’effraction.

Pour ce qui en est des personnes profitant d’une boîte aux lettres intégrée, nous avons également une astuce à vous proposer. Placez une brosse de calfeutrage sur la fente. Elle permettra de bloquer les entrées d’air tout en laissant passer votre courrier.